Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu

Votre habitat est-il bien un nid douillet ?

11 janvier 2017

L’hiver est bien là pour encore deux mois. Votre maison est-elle prête à affronter les frimas ? Petit guide des points à vérifier avant les – 0 °C.

L’ISOLATION

1/ Toitures au sec

En vous protégeant du soleil et des intempéries, votre toit subit des dommages. Pour éviter que mauvaise saison ne rime avec infiltrations, il est important de le faire vérifier par des professionnels. Ils peuvent examiner les bardeaux et évaluer une réparation ou un simple nettoyage de la couverture en toute sécurité.

2/ Isolation thermique

Le froid s’immisce souvent par les combles ou par le pourtour de fenêtres un peu anciennes. Avant l’hiver, c’est le bon moment pour entreprendre des travaux d’isolation de vos combles ou pour remplacer vos fenêtres. Une maison bien isolée est une maison au chaud.

3/ Goutte à goutte

Avant l’hiver, assurez-vous que l’eau s’écoule librement dans vos gouttières. Lorsque le gel arrive, l’eau qui stagne dans une gouttière bouchée risque de la déformer, de l’endommager et de provoquer des infiltrations d’eau dans la maison.

4/ Bon tuyau

Lorsque la température se maintient pendant 24 heures au-dessous de 0 °C, toutes les tuyauteries ne se trouvant pas dans des locaux chauffés doivent impérativement être vidées. Coupez l’alimentation en eau et vidangez toutes les canalisations et installations hydrauliques. À défaut, protégez-les par une gaine isolante ou des câbles chauffants.

5/ Il compte sur vous !

Votre compteur d’eau appartient à votre fournisseur d’eau, mais vous êtes responsable de son entretien. N’oubliez pas de le protéger contre le gel en l’entourant d’un isolant efficace. Surveillez aussi régulièrement son affichage pour détecter toute anomalie révélatrice de fuites.

LES SOURCES D’INCENDIES DOMESTIQUES

6/ Chaud les guirlandes !

Les bougies et autres guirlandes électriques décoratives ont envahi nos intérieurs. La nuit tombée, elles réchauffent l’ambiance mais elles sont aussi très inflammables. Veillez à toujours les éteindre lorsque vous vous absentez, même pour très peu de temps. Idem pour les bougies, radiateurs d’appoint ou tout autre appareil électrique susceptible de chauffer.

7/ Le Père-Noël est il passé par la cheminée ?

Si vous avez pu ouvrir vos cadeaux, c'est que vous vous avez pris soin des conduits de cheminée. Pour réduire les risques d’incendie, il est indispensable de les faire ramoner régulièrement par des professionnels, tout comme les conduits de chaudières, poêles et inserts.

L’ENTRETIEN

8/ Révision obligatoire

Depuis 2009, toutes les chaudières doivent faire l’objet d’un entretien annuel, effectué par un professionnel. Cette révision garantit votre sécurité, notamment vis-à-vis des risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Elle limite aussi les pannes et augmente la durée de votre installation. Enfin, une chaudière bien entretenue est plus économe en énergie et émet moins de CO2.

9/ La purge annuelle

Avant de remettre en route le chauffage pour l’hiver, pensez à purger les radiateurs à eau. Dévissez la petite molette située en haut pour laisser échapper les bulles d’air emprisonnées dans la tuyauterie. Ce geste assurera le bon fonctionnement de vos radiateurs.

Calculez le QI de votre maison !

Le QI d’une habitation, c’est son Quotient Incendie. Pour évaluer le vôtre et découvrir comment l’améliorer, faites le test interactif disponible sur le site Macif : en une quinzaine de questions, vous saurez si votre maison est bien protégée contre les risques d’incendie, et si vous avez les bonnes habitudes et les bons réflexes en cas de sinistre.

Mots clés :
Partager l'article :
Un instant SVP...