Aller au menu Aller au contenu
L'actualité de la Macif

Le vélo

Vous souhaitez améliorer votre condition physique, renforcer votre système cardiovasculaire, faire des économies, gagner du temps et faire un geste pour la planète ?  Mettez-vous au vélo ! Cerise sur le gâteau : pour lutter contre la pollution, l’État vous fera bénéficier d’une « prime vélo » si vous vous rendez au travail avec le vôtre. Vous n’avez plus aucune excuse.

Quelle est la différence entre un vélo et un vélo à assistance électrique ?

Leur appellation est quasi-identique. Pourtant, ils sont très différents... D’un côté, les vélos classiques qui, pour avancer, ont besoin que vous pédaliez. De l’autre, les vélos à assistance électrique, ou VAE, qui vous permettent de filer jusqu’à 25km/h sans le moindre effort !

Un tour de passe-passe rendu possible grâce à un moteur de 250W alimenté par une batterie rechargeable. Il existe même des vélos électriques, dits « speed bikes », dont le moteur de 500W est capable de vous propulser à près de 45 km/h. Ce qui n’est toutefois pas sans conséquences : la loi assimile les « speed bikes » à des cyclomoteurs. Le port du casque, l’immatriculation ainsi qu’une assurance spécifique sont donc obligatoires. 

En revanche, tous les trois ont un point commun : en plus de vous faire gagner du temps, ils vous affranchiront des embouteillages. Surtout, ils vous éviteront de passer des heures à chercher une place de stationnement ! 
 

Quel vélo choisir ? Les critères à prendre en compte

Vous souhaitez acquérir un vélo ? Excellente idée ! Oui, mais voilà : n’importe quelle enseigne spécialisée sera en mesure de vous proposer des dizaines de modèles différents : ville, sportif, tout chemin, route... Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous avons fait un petit comparatif entre les différents types de vélo.

marqueur-argent.png

En moyenne, quel est le prix d’un vélo ?

On l’a vu, il existe plusieurs types de vélo. Pour y voir plus clair, voici un petit comparatif des vélos en fonction de leur usage. 

150€ minimum

Pour un vélo de ville, comptez au minimum 150 €. A défaut, vous risqueriez de tomber sur des cycles peu robustes à la finition bas de gamme.

200€ minimum

Pour un VTC, en dessous de 250 €, vous prenez des risques : la qualité des roulements et du cadre ne sera sans doute pas au rendez-vous. Conséquence : vos balades dominicales risqueront vite de se transformer en chemin de croix... 

350€ minimum

Pour un vélo de route, donnez-vous un budget de 350 € minimum. Autre point important, le poids. Évitez autant que faire se peut les cycles dépassant les 15 kg. Un conseil d’autant plus important si vous comptez rouler en montagne...

1000€ à 1500€

Pour un VTT, il est primordial de choisir un modèle équipé d'une fourche télescopique et de freins à disque. Des équipements nécessaires à votre sécurité qui, bien entendu, ont un coût. Pour vous faire une idée, certains VTT de compétition atteignent les prix d’une voiture d’occasion ! Toutefois, un budget de 1 000 € à 1 500 € vous permettra de trouver votre bonheur.

Dans tous les cas, et au vu des prix pratiqués, il peut être judicieux d’assurer le modèle que vous aurez choisi.  

Quelle est la règlementation à respecter lorsque je circule à vélo ?

Le vélo est le moyen de transport idéal en ville, tout comme il est un formidable moyen de s’évader lors de balades dominicales. Mais attention : les cyclistes sont soumis à plusieurs obligations. 

La prime vélo, comment ça marche ?

Pour lutter contre la pollution et encourager l’utilisation du vélo, l’État pourrait vous faire bénéficier d'une prime vélo. 

Les conditions pour bénéficier de la prime vélo

L'Assemblée nationale a voté en juin 2019 l'instauration d'un « forfait mobilité durable » pour encourager les salariés à se rendre au travail en vélo. 

Concrètement, les employeurs pourront verser jusqu’à 400 euros par an, sans charges et sans fiscalité, à leurs salariés venant au travail en vélo via un « titre mobilité ». À l’instar des tickets restaurant, il vous permettra par exemple de couvrir les frais d’entretien de votre vélo et/ou de ses équipements chez tous les vendeurs agrées. 

À noter que pour les fonctionnaires, le montant du « forfait mobilité durable » sera plafonné à 200 euros. 

 

Quid de l’Indemnité Kilométrique Vélo ?

Le « forfait mobilité durable » remplace « l’Indemnité Kilométrique Vélo » (IKV). Entrée en vigueur en février 2016, elle permettait de soutenir les déplacements domicile-travail à vélo dans la limite de 200 euros par an en franchise d'impôt et de cotisations sociales. Jugée trop complexe par les cyclistes et les employeurs, elle avait rencontré un succès extrêmement mitigé. 

Un instant SVP...