Aller au menu Aller au contenu
L'actualité de la Macif

Vélo électrique

Les vélos électriques, parce qu’ils permettent de rouler jusqu'à 45km/h sans le moindre effort, sont particulièrement adaptés aux déplacements interurbains. Mais attention : les vélos électriques entrent dans la catégorie des cyclomoteurs. Ce qui implique le port du casque et des gants, une immatriculation, une assurance et l'interdiction de rouler sur les pistes cyclables.

Quelle est la différence entre un vélo électrique et un vélo à assistance électrique ?

  • Leur appellation est quasi-identique. Pourtant, ils sont très différents... D’un côté, les vélos électriques, également appelés speed bike, peuvent filer jusqu’à 45 km/h. De l’autre, les vélos à assistance électrique, ou VAE, dont l'assistance se coupe quand les 25 km/h sont atteint.
  • Côté fonctionnement, si tous les deux sont équipés d’un moteur alimenté par une batterie rechargeable, leur puissance n’est pas la même : un VAE est limité à 250W alors qu’un vélo électrique affiche le double, soit 500W. Ce qui n’est pas sans conséquences : la loi assimile ce dernier à un cyclomoteur. Le port du casque et des gants, l’immatriculation ainsi qu’une assurance spécifique sont donc obligatoires. 
  • En revanche, ils ont un point commun : avec un VAE ou un vélo électrique, vous n’aurez (quasiment) plus d’efforts à fournir, que ce soit lors de la phase de démarrage où dans l’ascension d’une côte. Et peu importe que vous ayez à subir un vent de face lors de votre trajet où que votre enfant soit assis sur le porte bagage... Tous vos déplacements se transformeront en promenades de santé !
     

Le fonctionnement d’un vélo électrique

Si les différences entre vélo électrique et VAE sont importantes, tous les deux sont équipés d’un moteur alimenté par une batterie. Mais concrètement, comment fonctionne un vélo électrique ? 

Son principe de fonctionnement est le même qu’un vélo à assistance électrique (VAE), à un détail près : son moteur n’est pas bridé.

Lorsque vous commencez à pédaler, le capteur de pédalage, généralement situé au niveau du pédalier, envoie un signal électrique au contrôleur, le « cerveau » du vélo électrique. Il ouvre alors les vannes entre la batterie et le moteur. En fonction du niveau d’assistance que vous aurez sélectionné sur la console située sur le guidon, le moteur ajustera automatiquement sa puissance. 

Attention toutefois : les vélos électriques n’ont pas le droit de circuler sur les pistes cyclables. 
 

Quel vélo électrique choisir ? Les critères à prendre en compte

Vous souhaitez profiter des incroyables performances offertes par un vélo électrique ? Très bonne idée ! Mais quel type de vélo électrique choisir ? Plusieurs critères – poids, autonomie, puissance du moteur, type de batterie, budget – sont à prendre en compte.

marqueur-argent.png

En moyenne, quel est le prix d’un vélo électrique ?

Entre 1500
et 2000 €

Si vous optez pour un moteur de 300W.

Entre 2000
et 3000 €

Pour un vélo électrique doté d’un moteur de 400W.

Plus de
3000 €

Pour un vélo électrique doté d’un moteur de 500W.

Enfin, à la question « quel est le vélo électrique possédant le meilleur rapport qualité prix ? », la réponse dépend essentiellement de l’usage que vous en aurez. D’où ce conseil : essayez plusieurs modèles avant de vous décider. Il est obligatoire d’assurer votre vélo électrique en Responsabilité Civile automobile et au vu des prix pratiqués, il peut être judicieux de l’assurer aussi contre le vol et la casse.

Un instant SVP...