Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu
actualite-conseil

10 conseils pour conduire durable

Quelques principes d’éco-conduite pour réduire votre consommation et votre impact sur l’environnement.

Roulez à chaud

Un moteur froid consomme 50 % de carburant en plus sur le premier kilomètre et s’use beaucoup plus vite. Évitez de partir sur les chapeaux de roues : laissez chauffer le moteur en roulant modérément sur les premiers kilomètres.

Évitez les très courts trajets

Un moteur qui, régulièrement, n’a pas le temps de monter en température fonctionne anormalement. Pour vos très courts déplacements, n’hésitez pas à faire un peu d’exercice à pied ou à vélo. Ou encore préférez les transports en commun.

Accélérez sans à-coup

En ville, une conduite agressive peut faire augmenter de 40 % la consommation de carburant ! Essayez d’anticiper les mouvements du trafic : inutile d’accélérer brutalement pour s’arrêter au feu rouge un peu plus loin. Utilisez la bonne vitesse en tenant compte des indications de régime moteur signalées sur certains véhicules.

Faites réviser votre véhicule

Une carburation et un allumage déréglés causent une surconsommation importante. Un pot catalytique hors d’usage entraîne une pollution pour l’environnement. Pensez à faire réviser votre véhicule régulièrement !

Pratiquez le covoiturage

Pensez à utiliser un même véhicule pour effectuer à plusieurs un trajet. Le covoiturage permet de réaliser des économies de carburant, de diminuer les embouteillages et la pollution. Pour trouver des partenaires de covoiturage, rendez-vous sur le site Roulons pour l’avenir.

L’autopartage est l’autre alternative. Vous êtes copropriétaire d’un véhicule, ce qui vous permet d’en partager l’usage et les frais. Il existe des sociétés d’autopartage dans toute la France, renseignez vous auprès du réseau France Autopartage.

Respectez les limitations

Il est strictement interdit de dépasser les limitations de vitesse. Vous mettez votre vie et celle d’autrui en danger et vous ne gagnez pas plus de temps ! Rappelez-vous aussi qu’une conduite apaisée, c’est moins de consommation d’énergie et moins d’émissions de CO2.

Surveillez l’aérodynamisme

Plus la voiture est lourde, plus elle consomme d’énergie. Les équipements supplémentaires, même lorsqu’ils sont vides, freinent l’aérodynamisme. Un coffre de toit génère sur route une surconsommation de 17 %, un porte-vélo de 35 %, une barre de toit de 28 %.

Arrêtez votre moteur

Au-delà de 30 secondes au ralenti, le moteur d’un véhicule consomme plus d’énergie que s’il est stoppé puis redémarré. Pensez donc à arrêter votre moteur lorsqu’il tourne inutilement.

Climatisez avec modération

La climatisation est une charge supplémentaire pour le moteur, coûteuse en énergie. Pensez à l’arrêter lorsqu’elle n’est pas indispensable.

Vérifiez la pression des pneus

Conduire avec des pneus sous-gonflés est dangereux. Elle accroît la consommation de carburant. Vérifiez la pression régulièrement, de préférence tous les 500 kilomètres, et si possible à froid.

Mots clés :
Autos Prévention

Document associé

Parents, vous êtes aussi des acteurs de l'éducation routière
PDF  1788 Ko
Partager l'article :
Un instant SVP...