Aller au menu Aller au contenu
Fermer le menu

Nos conseils pour l’achat d’un bateau d’occasion

Vous envisagez d'acheter un bateau d'occasion  et souhaitez préparer votre projet en toute sérénité ? Vous voulez en savoir plus sur les papiers nécessaires à l'achat de votre bateau d'occasion  ? Retrouvez tous nos conseils.

Quels sont les différents types de bateaux d’occasion ?

Les critères pour choisir un type de bateau d’occasion

Avant d'acheter un bateau d’occasion,  il convient de prendre le temps de bien étudier tous les aspects de votre projet. Le choix de votre embarcation dépend en effet de plusieurs éléments : 

  • votre niveau en tant que plaisancier (débutant ou expert), 
  • votre budget,
  • le type de navigation et de bateau recherché : pêche, promenade, habitable, électrique, croisière, etc.

Si vous êtes amateur de course sportive, de promenades en mer ou si vous souhaitez pratiquer la pêche, vos exigences ne seront pas les mêmes. Des dimensions aux équipements, les marques et fabricants conçoivent des modèles de plus en plus adaptés à toutes les expériences de navigation. 

Les bateaux d’occasion pour la navigation de plaisance

Vous hésitez entre acheter un voilier ou un bateau à moteur d'occasion ? Selon les types et les modèles existants, les usages seront différents : 

  • Les voiliers : autrefois conçus pour le transport de personnes ou de marchandises, les voiliers sont aujourd'hui prisés des plaisanciers en quête de voyage et d'évasion. Monocoques, multicoques, catamarans, trimarans… Il existe de nombreux modèles, parfois même équipés d'un moteur.
  • Les bateaux à moteurs : selon votre budget ou la gamme visée, plusieurs options s’offrent à vous, du day-cruiser à la vedette, en passant par le gonflable, les cabin-cruisers, le jetboat ou encore le yacht.
  • Les bateaux de pêche : que vous soyez  adepte de la pêche sportive ou de plaisance, différents types de bateau proposés s’adaptent aux zones de pêche et à leur profondeur.

Quelques points de vigilance sont toutefois à prendre en compte :

  • L'utilisation fréquente de votre bateau d'occasion exige un entretien régulier.
  • Vous êtes le propriétaire d'un bateau électrique d'occasion pour pêcher ? Assurez-vous que vos équipements de pêche ou de sécurité soient aux normes, ainsi que vos outils électroniques. De même, si vous naviguez sur les eaux intérieures, pensez à vérifier que votre embarcation présente bien une profondeur de coque adaptée.
  • Plus un bateau est imposant, comme un yacht, plus il nécessitera de la puissance et de la consommation d'énergie.
  • Des différences de réglementation peuvent s’appliquer entre plusieurs zones de navigation. Que vous longiez les côtes de manière ponctuelle ou que vous naviguiez en haute mer sur une durée plus ou moins longue, certaines formalités sont obligatoires : radio VHF, permis bateau, équipements des cabines, etc.
     

Les bateaux d’occasion pour naviguer sans le permis

L'achat d'un bateau d'occasion sans permis, entre deux particuliers, est possible, à une condition : la puissance de votre moteur ou voilier mixte ne doit pas dépasser les 6 CV. De plus, l’acheteur devra se charger de réaliser la demande d'immatriculation, obligatoire pour les bateaux d'occasion. Le vendeur devra également lui remettre un acte de vente.
 

Trouver un bateau d’occasion à acheter

Pour trouver le modèle de vos rêves, l'une des solutions les plus courantes est de consulter les annonces de bateaux d'occasion recensées par les sites et portails spécialisés. Vous préférez faire appel à l'expertise de professionnels pour acheter votre bateau ? Il est aussi possible de se faire conseiller et accompagner par des courtiers.

Acheter un bateau d’occasion à un professionnel

Vous envisagez de faire appel à un vendeur de bateau d'occasion ? En achetant votre bateau auprès d’un concessionnaire, le choix des marques et des modèles disponibles peut être plus limité, mais vous pourrez bénéficier des conseils du vendeur. En cas de défauts constatés après l'achat, vous pourrez également faire jouer la garantie légale de conformité et la garantie des vices cachés. Enfin, le professionnel prendra en charge les obligations administratives : immatriculation, acte de francisation, changement de nom.

Les offres proposées par un vendeur de bateau d'occasion peuvent également inclure des tarifs avantageux pour des services complémentaires, tels que le gardiennage et le service après-vente, ou encore le leasing (LOA).
 

Acheter un bateau d’occasion à un particulier

Si vous souhaitez acheter un bateau d'occasion auprès d’un particulier, vous pouvez vous tourner vers les portails spécialisés proposant d'effectuer une recherche personnalisée à l'aide de filtres. De plus, en prenant directement contact avec le vendeur, vous pouvez prendre le temps de bien vous renseigner sur l'état et le vécu du bateau. Vous pouvez aussi négocier plus facilement.

Attention, toutefois, les annonces publiées sur un site trop générique peuvent éviter de mentionner certains défauts ou proposer des prix plus élevés que la valeur réelle du bateau. C'est parfois le cas avec les annonces de bateaux d'occasion mises en ligne par des particuliers sur Leboncoin, notamment.

Vous avez trouvé le bateau d’occasion de vos rêves ? Le vendeur doit vous remettre un acte de vente que vous devrez lire et signer. Ce document doit faire figurer toutes les informations essentielles quant à l'état et à la valeur du bateau. S'il s'agit d'un bateau dont la longueur de coque est égale ou supérieure à 7 m et la puissance égale ou supérieure à 22 CV, un acte de francisation doit également vous être remis.
 

Quel prix pour un bateau d’occasion ?

Trouver son bateau d'occasion à bon prix n’est pas forcément mission impossible. Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez consulter l’argus du bateau afin de vérifier que le prix de vente ne soit pas surestimé. Vous pourrez ainsi en savoir plus sur la moyenne des prix des voiliers, des bateaux à moteur ou encore des semi-rigides d'occasion.

 

Bon à savoir : Pour anticiper au mieux votre budget, outre le prix d’achat, vous devez ajouter les frais supplémentaires pour couvrir les coûts annuels liés à l'entretien et au nettoyage du bateau, mais aussi au stationnement, à l'hivernage, ou encore à l'assurance. 

Guide d’achat : nos conseils pour un bateau d’occasion

Contrairement à l'achat d'un bateau neuf, l'achat d'un bateau d'occasion implique quelques points de vigilance supplémentaires. Vous avez repéré une annonce qui vous paraît intéressante en termes de prix ? Vous avez déniché le modèle idéal pour vos sorties en famille ? Pour éviter toute mauvaise surprise, voici quelques conseils pour l'achat de votre bateau d'occasion.

Vérifier l’état général du bateau et son entretien

Quels que soient son type et son modèle, un bateau d'occasion nécessite une maintenance spécifique et régulière. Lors de l'achat, le vendeur doit ainsi vous annoncer les frais liés à l’entretien du bateau. Pour rassurer les acheteurs, certains vendeurs détaillent également les précédentes remises en état, ainsi que les révisions régulières dans le carnet d'entretien du bateau. Ce document n'étant pas obligatoire, il est ainsi recommandé de prendre le temps d'inspecter l'état général du bateau et passer en revue certains critères, notamment :

  • le nombre d’heures du ou des moteurs ;
  • l'état des jeux de voile pour les voiliers ;
  • la présence et l'état des équipements intérieurs comme extérieurs ;
  • l'état de la coque (présence d’osmose sur le bateau, de rouille, de concrétions calcaires...) ;
  • l'état du pont ;
  • l'état de la cale (notamment pour les bateaux de pêche) ;
  • la présence des équipements de sécurité, etc.
     

Faire une expertise du bateau d’occasion : une étape recommandée avant l’achat !

Avant l'achat de votre bateau d'occasion, réaliser une expertise peut se révéler utile pour évaluer précisément l'état de l’embarcation et, parfois, négocier au mieux son prix. L'expertise pré-achat consiste à inspecter le bateau selon différentes situations : à terre, à flot et en navigation. N'hésitez pas à réaliser un comparatif des prix pour une expertise du bateau.

L'expertise intervient également au moment d’assurer le bateau. On parle alors d'expertise pré-assurance. Ce rapport complet permet de définir la valeur assurée du bien.

Tester le bateau d’occasion : l’essayer en mer

Avant de finaliser votre achat, il est important d'essayer votre bateau d'occasion en situation et de réaliser les manœuvres clés. Si vous n’êtes pas navigateur chevronné, il est possible d’acquérir au préalable les techniques indispensables dans une école de voile, à l’image de l'école de croisière Macif Centre Voile, qui vous propose de vous former au permis côtier, au permis hauturier ou tout simplement de suivre des stages de perfectionnement motonautique.

Le test de navigation permet également de vérifier la conformité et la fiabilité du navire, mais aussi de se projeter concrètement. Durant cette étape, n'hésitez pas à noter ou à photographier les éléments qui vous interpellent. Profitez-en pour procéder aux vérifications de base (présence des équipements indispensables, état des installations...). 

Les questions à poser au vendeur d’un bateau d’occasion

Lors de l'achat de votre bateau d'occasion, il est important de garder à l'esprit que votre budget implique plusieurs coûts : celui de l’achat du bateau, mais aussi les coûts qui y sont liés (transport, livraison, matage, armement de sécurité, entretien, réparation, etc.). Plusieurs questions se posent alors : 

  • Pour quelle(s) raison(s) le bateau est-il en vente ?
  • Quel est l'âge et le vécu de l'embarcation ?
  • Le bateau a-t-il eu d'autres propriétaires ?
  • Quels sont les précédents en termes d'accidents ou de dégradations ?
  • Combien coûte la place de port (ou le mouillage), si elle est incluse avec le bateau ?
  • Quels sont les entretiens et révisions effectués et à prévoir ?
  • Comment entretenir la coque, le pont, le moteur... ?

D’autres questions peuvent s'ajouter selon le pays où vous réalisez l'achat. Pour cela, il est conseillé de se renseigner au préalable sur les frais et les taxes de rapatriement ou de francisation de votre bateau de plaisance d'occasion.

Les axes de négociation possibles lors de l’achat d’un bateau d’occasion

Les vérifications et les tests avant l'achat de votre bateau d'occasion peuvent ouvrir des points de négociation, notamment :

  • les réparations ou entretiens à prévoir rapidement ;
  • la présence et l'état des équipements (à l'extérieur ou en cabine) ;
  • l'état des voiles ;
  • l'état du moteur ;
  • la présence d'une remorque pour le transport ;
  • l'état de la coque, du point ou de la cale.

Quels papiers et formalités pour acheter un bateau d’occasion ?

Quels sont les démarches administratives et les documents nécessaires pour l'achat d'un bateau d'occasion ? En tant qu'acheteur, vous devez vous assurer que le vendeur puisse vous fournir l'acte de vente et l'acte de francisation du bateau. En règle générale, c’est lui qui rédige l’acte de vente, mais vous devez également signer ce document. Ensuite, le vendeur devra informer les douanes du changement de propriétaire.

La demande d'immatriculation, au même titre que le changement de situation, est obligatoire. Les démarches pour l'achat de votre bateau d'occasion dépendent de la longueur du bateau et de sa puissance en chevaux administratifs (CV). Vous pouvez réaliser vos démarches en ligne ou par courrier. En règle générale, vous devrez y joindre les pièces suivantes : 

  • la fiche de plaisance ;
  • l’acte de francisation ; l’original de l’acte de vente ;
  • l'original de la déclaration écrite de conformité aux exigences de sécurité européenne remise par le constructeur du bateau ;
  • une photocopie de la carte d’identité ;
  • une photo ;
  • un justificatif de domicile.
Bon à savoir : Si vous souhaitez rebaptiser le bateau, il est possible d'en faire la demande auprès des douanes, en même temps que l'immatriculation.

Vous avez acheté un bateau sans papier ? Pour l'immatriculer, vous devrez vous rapprocher du constructeur pour obtenir les certificats de jauge et de conformité.

Quel financement ou crédit pour l’achat d’un bateau d’occasion ?

Besoin d’un coup de pouce pour le financement de votre achat de bateau d'occasion ?  La Macif vous propose un crédit bateau dédié à taux avantageux(1). Avec ou sans apport personnel, empruntez jusqu'à 300 000 €, sur une durée d'1 an à 15 ans.  Pour en profiter, vous devrez fournir un justificatif d'achat, auquel vous pouvez ajouter d'autres financements comme les articles d’accastillage (voilerie, cordage, mouillage, navigation, motorisation…), si l’achat est réalisé chez le même professionnel (ou s'il figure sur le bon de commande).

 

Demander un crédit bateau

 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.
Organisme prêteur Socram Banque     

 

(1) Sous réserve d’acceptation par l’organisme prêteur Socram Banque. Macif agit en qualité de mandataire exclusif en opérations de banque et en services de paiement pour le compte de Socram Banque. N° Orias 13005670 (www.orias.fr) 


Les crédits à la consommation proposés par la Macif sont des produits SOCRAM BANQUE, Société anonyme. Capital 70 000 000 €. RCS NIORT 682 014 865. Siège social : 2 rue du 24 février CS 90000 79092 NIORT cedex 9. Mandataire d’assurance n° ORIAS 08044968 (www.orias.fr). 
 

Mots clés :
Partager l'article :
Un instant SVP...