Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu

Comment skier sans se blesser

Un équipement adapté et le respect des consignes vous permettront d’éviter les accidents de ski alpin et de snowboard.

Sur les 7,7 millions de skieurs alpins en France, on compte chaque année près de 150 000  blessés. Selon l’association Médecins de montagne, les entorses et les fractures représentent plus de 50 % des lésions.


Se préparer

Reposez-vous avant de partir.
Échauffez-vous avant de vous lancer sur les pistes. Dosez vos efforts et ne surestimez pas votre niveau. 
Pensez à vous alimenter et à vous hydrater correctement.


S’équiper

Un bon réglage des fixations est essentiel. Il est effectué en fonction de critères tels que le poids, la taille, le sexe, le niveau technique et le style de glisse. La norme NF X50-007 garantit la qualité des magasins de location.
Un casque conforme (NF EN 1077) et des protège-poignets limitent les risques en cas de choc. Des lunettes de protection d'indice 3 ou 4 évitent les méfaits du rayonnement solaire.


S’informer

Du 15 décembre au 15 avril, consultez la météo montagne et la météo des neiges. Ces services proposés par Météo France sont accessibles par téléphone au 32 50 (choix n°4) ou par Internet.
Conservez avec vous le numéro du service des pistes. C’est votre premier interlocuteur en cas d’accident. Vous trouverez toujours un pisteur en bas de chaque remontée mécanique. En l’absence de réponse, composez le 15.
Gardez avec vous les numéros des unités de secours (gendarmerie, police ou pompiers)  chargées de la zone où vous évoluez. Sinon utilisez les numéros d’urgence : 17, 18 ou 112.


Respecter les règles

Adaptez votre vitesse et vos trajectoires à vos capacités, à la visibilité et à l’état du terrain. 
La priorité appartient toujours au skieur situé en dessous de soi.
Ne skiez jamais sous une ligne de téléski.
Ralentissez en bas des pistes, près des files d'attente, dans les zones débutants ou lorsqu'il y a beaucoup de skieurs sur la piste. 
Évitez de stationner dans les passages étroits et derrière les bosses ou inclinaisons.
Restez visible. Après une chute, dégagez la piste le plus rapidement possible.


Sur la piste

Disques et jalons délimitent les pistes et vous renseignent sur la catégorie de piste.

Les dangers sont signalés par les couleurs jaune, noir et orange. Selon l’étendue de la zone dangereuse, plusieurs dispositifs de signalisation sont mis en place.

Un code couleur vous aide à identifier la difficulté de la piste : 

Mag_loisirs_signalisation_ski_1.png

Utilisez le nom et le numéro des pistes pour indiquer votre position aux services de secours. 

Une piste fermée est signalée par un panneau rond cerclé de rouge, avec l’indication « fermé » et la raison de cette décision. Des banderoles, des piquets ou encore des triangles indiquent également la fermeture.

Mag_loisirs_signalisation_ski_3.pngMag_loisirs_signalisation_ski_2.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une interdiction de passage est annoncée par un panneau rond à pictogramme noir sur fond blanc, cerclé et barré de rouge, avec ou sans panonceau explicatif.

Mag_loisirs_signalisation_ski_4.png


Sur le télésiège

Placez votre sac à dos devant vous, pour éviter qu’il se coince dans le siège.
Si vous embarquez mal, laissez partir le siège et prenez le prochain.
Baissez toujours le garde-corps et ne sautez jamais du siège, même a à l'arrêt. 
Si vous n'arrivez pas à débarquer, restez assis, vos jambes pousseront la tige d'arrêt automatique.


Sur le téléski

Enlevez les dragonnes des poignets afin de ne pas rester accroché à la perche. 
Ne slalomez pas et tenez la perche jusqu'à l'arrivée pour ne pas faire dérailler le câble et blesser ceux qui montent. 
Si vous tombez, n'insistez pas, lâchez la perche et dégagez rapidement la piste de montée. 
Dégagez rapidement l'arrivée afin d’éviter qu’une perche heurte votre tête.


Dans un snowpark

Les stations aménagent des zones spécifiques pour les « snowboardeurs » et les pratiquants de ski freestyle.
Avant de vous engager dans le snowpark, effectuez une reconnaissance et vérifiez que la zone de réception est libre. Adaptez votre vitesse au terrain et ne tentez pas des figures trop difficiles pour vous.
Ne stationnez pas sur la zone de réception ou le long de la piste et ne remontez jamais une pente. Si vous êtes témoin d'un accident, barrez la piste et prévenez les secours.

 

Source : fiche pratique réalisée en partenariat avec la Commission de la sécurité des consommateurs et l’Institut national de la consommation.

Mots clés :
Loisirs Mutuelle Santé / Prévoyance Ma vie de famille

Document associé

Conseils pour skier en préservant votre sécurité et celles des autres
PDF  8578 Ko

Partager l'article :

Un instant SVP...