Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu

Sécuriser sa maison pour les enfants

Pour accueillir sereinement les nouveau-nés, les jeunes enfants ou les plus grands, une revue de détails s’impose. 

Les enfants, parce qu’ils n’ont pas pleinement conscience des dangers, sont particulièrement vulnérables face aux accidents de la vie quotidienne.
À chaque étape du développement psychomoteur des enfants, un nouveau monde et de nouveaux risques apparaissent. La réalité des chiffres en France est sans appel puisque, chaque jour, 2 000 enfants de moins de 6 ans sont victimes d’accidents de la vie courante, et 260 enfants de moins de 15 ans en meurent chaque année. 
Chutes, noyades, brûlures, asphyxies, intoxications, défenestrations pourraient être évités, par des mesures simples : 

  • Eviter de créer des situations à risque : chaise sous une fenêtre, produits ménagers transvasés dans une bouteille d’eau minérale, etc. 
  • Utiliser des équipements permettant de sécuriser l’habitat ;
  • Apprendre à l’enfant le bon geste permettant la reconnaissance et l’évitement du danger.
  • Faire preuve de pédagogie en expliquant à l’enfant les conséquences du danger pour qu’il prenne conscience de ce risque : l’interdit systématique, la punition ou la dispute sans explication ne sont pas éducatifs puisqu’ils ne permettent pas à l’enfant de mesurer les conséquences de son comportement inadapté. 

La période la plus à risque est bien sûr celle où l’enfant n’a pas véritablement conscience du danger ; la vigilance et la surveillance sont alors indispensables et il est nécessaire de sécuriser l’environnement.

L’intérieur du logement doit faire l’objet de toute votre attention.

Faites le tour de chaque pièce et mettez hors de portée des enfants tous les produits dangereux. 
Mettez-vous à 4 pattes (à hauteur d’enfant) pour repérer les petits jouets ou objets oubliés sous un meuble par exemple et qui pourraient être ingérés par les petits


La cuisine est un lieu à haut risque 
Un grand nombre d’accidents surviennent au moment de la préparation du repas. Optez pour un four en hauteur, un four à porte froide ou installez une grille de protection sur la porte du four. De la même façon, installez une barrière de cuisinière qui empêche l’enfant de se brûler avec la plaque ou par renversement des casseroles. Cuisinez toujours sur les plaques de cuisson les plus proches du mur et tournez les queues de casseroles vers l’intérieur de la gazinière.


Des équipements destinés à votre bébé (chaise haute, lit bébé…), en bon état et conformes aux normes en vigueur 
Un article ancien n’offre pas le même niveau de sécurité qu’un article de conception récente : les techniques de fabrication s’améliorent constamment, et les niveaux de sécurité sont de plus en plus sévères. 
Le lit est responsable de 22% des accidents de puériculture : vérifiez l’écartement des barreaux (moins de 6 cm). Attention également aux vieux lits parapluie dont la toile peut être distendue. Il se crée alors un espace vide où la tête du bébé peut se coincer.


Les lits ne doivent EN AUCUN CAS être munis d’oreiller, de draps ou de couverture. N’utilisez pas non plus de tour de lit, qui empêche l’air de circuler et peut faciliter l’escalade du lit
Vérifiez également que la chaise haute permet de bien attacher votre bébé à l’aide d’un harnais 3 points.


Des escaliers pourvus de contremarches, de rampe et de garde-corps et sécurisés à l’aide de barrières , 20% des victimes de chutes d’escalier ont moins de 4 ans.


Sécurisez les escaliers en haut et en bas à l’aide de barrières. Soyez très vigilant si votre enfant n’a pas l’habitude d’emprunter des escaliers, accompagnez-le systématiquement et apprenez-lui à se tenir à la rampe. Vérifiez que l’écartement des barreaux verticaux ne lui permet pas de passer sa tête.


Des meubles stables, bien fixés, équipés d’angle de protection et disposés judicieusement, des fenêtres et balcons sécurisés.


Les enfants touchent à tout, grimpent partout ! assurez-vous de la bonne stabilité de l’ensemble de vos meubles (la télévision grand format par exemple…) et fixez solidement les éléments suspendus (étagère, bibliothèque, armoire de salle de bain). Protégez les angles vifs des meubles à hauteur des petites têtes avec des coins de protection.


Ne laissez pas, sous les fenêtres, de meubles que l’enfant puisse escalader (table, tabouret, chaise, coffre à jouets, …). Il est petit, curieux, et va chercher à se hisser pour mieux voir. Chaque année en France, les défenestrations font 250 victimes, en particulier chez les enfants de moins de 10 ans.


Pensez également à sécuriser le balcon (hauteur du garde-corps, pots de fleurs ou mobilier que le petit peut escalader) et à ne pas l’autoriser à y jouer en dehors de la présence d’un adulte. Des bloque fenêtres peuvent être utiles pour dissuader les plus téméraires.

Des prises électriques en bon état et sécurisées et des fils hors de portée 
Les prises électriques attirent les enfants, car elles représentent « 2 petits yeux », comme un être vivant. Toutes les prises non munies d’éclipses sont dangereuses car vos tout-petits peuvent y introduire leurs doigts (souvent mouillés), ou tout objet à leur portée. Equipez les prises non sécurisées de cache-prises. Eliminez les rallonges et mettez les fils électriques hors de portée.


Placer les produits dangereux hors de portée
Faites le tour de chaque pièce et mettez hors de portée de vos enfants tous les produits dangereux : les produits ménagers, objets pointus ou coupants, outils de bricolage, allumettes et briquets, sacs en plastique, bouteilles d’alcool Vous pouvez choisir de ranger en hauteur, ou utiliser des bloque-portes ou des bloque-tiroirs très faciles à installer et peu contraignants pour les adultes.
Conservez toute notice explicative ou étiquetage de produits d’entretien afin de savoir comment agir en cas d’urgence.

Repérez les dangers
Un dernier tour d’horizon vous permettra aussi de repérer des lieux de cachette qui pourraient s’avérer dangereux.
Il arrive en effet que les enfants restent coincés et suffoquent car ils sont incapables de sortir seuls d’un lieu de cachette (vieux réfrigérateur par exemple). Empêchez l’accès ou l’ouverture de ces lieux, en posant quelque chose de lourd dessus ou en les entourant d’une corde.

A l’extérieur aussi les dangers sont bien réels

Un espace extérieur clôturé et sécurisé.
C’est un point essentiel pour la sécurité de vos petits et votre sérénité. Les enfants sont avides de découvertes, mais peu conscients des dangers, en particulier ceux qu’ils méconnaissent : comme l’accès à une route, à une rivière, un fossé, par exemple. Assurez-vous que le jardin soit clôturé (clôture de 1.20M de hauteur et portillon à l’épreuve des petites mains). 


Soyez très vigilant(e) avec les points d’eau : puits, mare, bassin d’agrément ou encore récupérateur d’eau de pluie. Vérifiez qu’ils soient sécurisés efficacement : N’oubliez pas qu’un jeune enfant peut se noyer dans très peu d’eau et une minute d’inattention peut être dramatique. 


La piscine est un équipement très agréable en été, mais qui demande une grande vigilance. Si vos enfants ne savent pas nager, seuls des dispositifs qui empêchent l’accès au bassin sont efficaces, l’alarme n’est donc pas un dispositif adapté. S’il s’agit d’une piscine hors sol, pensez systématiquement à retirer l’échelle d’accès en dehors des moments de baignade. En aucun cas, le dispositif de sécurité ne dispense de la surveillance d'un adulte. Pensez à désigner un adulte responsable de la surveillance pendant les moments de baignade.


Si vous avez des équipements de jeux dans le jardin, testez la solidité des éléments. Si vos enfants ne sont pas habitués à ces jeux de plein air, ils ne doivent les expérimenter qu’en la présence d’un adulte. Si vous avez un doute sur la qualité des agrès, remplacez-les.

L’intoxication par les plantes touche surtout les enfants entre 1 et 4 ans.
Là encore, faires le tour du jardin pour repérer les plantes piquantes ou toxiques et apprenez à vos enfants à se laver systématiquement les mains lorsqu’ils rentrent. Apprenez-leur aussi à ne jamais jouer ou ingérer les baies 
Pensez aussi à aménager une zone d’ombre à l’extérieur et à bien protéger les enfants du soleil avec crème solaire, chapeau et lunettes. Faites les boire régulièrement et faites-les jouer à l’ombre aux heures les plus chaudes.

Mots clés :

Partager l'article :

Un instant SVP...