Aller au menu Aller au contenu

Profiter sainement de son chauffage

Un bon chauffage garantit le confort de son habitation et sa sécurité.  Cependant, entre l’intoxication au monoxyde de carbone et le risque d’incendie, chauffer son logement n’est pas sans danger.
Voici un tour d’horizon des règles de base à respecter pour un hiver dans de bonnes conditions.

Installation

L’installation d’une chaudière, d’une centrale à gaz, d’une cuve de stockage de fuel… doit être effectuée par un professionnel, dans un local ventilé (parfois même à l’extérieur). 
Ils doivent être correctement posés et vérifiés pour ne pas nuire à la santé et à la sécurité des personnes et des biens. Une attention particulière est portée aux appareils fonctionnant avec une énergie combustible, telle que le bois, le gaz ou le fuel, susceptibles de dégager du monoxyde de carbone. 
 

Entretien

Si vous avez installé une chaudière,  l’entretien  est obligatoire et doit être régulier : nettoyage, réglage, vérification des brûleurs, contrôle des aérateurs … Il est recommandé de passer un contrat d’entretien annuel avec un professionnel qui vous assurera une visite annuelle.
Pour les radiateurs électriques, les poussières déposées créent une pollution dans l’habitation. Un nettoyage régulier avec un aspirateur et un chiffon microfibres est recommandé.  
 

Précautions d’usage

Rappelez-vous qu’il ne faut jamais rien poser sur les radiateurs et éloignez les  produits inflammables. De même, évitez de faire sécher votre linge à proximité d’un radiateur.

N’obstruez jamais vos appareils de chauffe, cela permettra une meilleure diffusion de la chaleur.
Eloignez tous les éléments combustibles d’une distance d’au moins 60 cm avec les différents
éléments de chauffage de votre habitation. 

Vous avez une chaudière au gaz ? Si vous vous absentez l’hiver, actionnez le mode antigel pour éviter que les canalisations cèdent si elles gèlent. Si vous sentez une odeur de gaz, éteignez votre chaudière et ventilez la pièce. Si elle persiste, appelez les services de secours et sortez de chez vous !
 

Vous utilisez un radiateur d’appoint ?

N’utilisez pas un chauffage d’appoint en continu et ne le laissez en fonctionnement sans surveillance. Ne branchez pas votre chauffage d’appoint sur une multiprise pour éviter la surcharge électrique et le risque d’incendie. 
Débranchez-le si vous ne l’utilisez pas. Enfin, n’utilisez jamais un chauffage d’appoint la nuit.
N’utilisez jamais de chauffage d’appoint défectueux. 
Une attention particulière est à porter au chauffage d’appoint :

  •  Radiateur à bain d’huile: ces chauffages produisent énormément de chaleur, attention aux brûlures !
  •  Radiateur soufflant mobile : pensez à bien le dépoussiérer et à l’éloigner de l’eau si vous l’utilisez dans votre salle de bain. 
  •  Chauffage au gaz ou au pétrole : comme tout appareil à combustion, ils émettent des gaz toxiques. Gare à l’intoxication au monoxyde de carbone.
     

Attention au monoxyde de carbone !

Le non-respect des consignes de sécurité peut provoquer des intoxications au monoxyde de carbone (CO2), un gaz invisible et inodore, responsable chaque année en France de 3000 intoxications.

Un décret de 2008, relatif à leur prévention, impose que les locaux équipés d’un système de chauffage soient munis d’une entrée d’air permanente et d’un système d’évacuation des produits de combustion. Cette obligation s’impose aux logements existants depuis le 1er juillet 2010. Il existe aussi des détecteurs de CO2 (DACO : détecteurs Autonomes Avertisseurs de monoxyde de carbone) qui signalent la présence d’un niveau critique de gaz. La vérification de tous ces équipements doit être assurée par un professionnel agréé. Leur bon fonctionnement permet en outre d’optimiser le rendement des appareils et donc « d’économiser » l’énergie.
 

Le secret ? Ventilez !

L’aération d’une habitation est vitale pour la santé ! Été comme hiver !

Pour renouveler la circulation d’air et évacuer polluants et odeurs, des règles simples sont applicables : en hiver, aérez votre logement une fois par jour, pendant 10 minutes, en ouvrant les fenêtres ; ne bouchez jamais les entrées d’air. Il faut choisir aussi une solution de ventilation mécanique adaptée. Aujourd’hui, la VMC (ventilation mécanique contrôlée) est la technique la plus courante. En simple flux, l’extraction s’effectue dans les pièces humides et les entrées d’air neuf sont disposées au travers des menuiseries (fenêtres…) des pièces principales. En double flux, la VMC récupère en plus la chaleur du logement pour réchauffer l’air neuf filtré venant de l’extérieur. Seul un professionnel est à même de réaliser une installation conforme. 
 

* Source : http://www.sante.gouv.fr/les-intoxications-au-monoxyde-de-carbone.html

Mots clés :
les dangers du quotidien Habitation
Partager l'article :
Un instant SVP...