Aller au menu Aller au contenu
L'actualité de la Macif

Changer de médecin traitant : tout ce qu’il faut savoir

Pour profiter du parcours de soins coordonnés, qui permet notamment une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé, il est nécessaire de réaliser une déclaration de médecin traitant à l’Assurance maladie. La Macif vous explique comment déclarer un nouveau praticien ou comment changer de médecin traitant déclaré.

La déclaration de médecin traitant

Pour déclarer un médecin traitant, vous avez deux possibilités. Vous pouvez réaliser votre déclaration en ligne lors d’une consultation ou envoyer un formulaire de déclaration de choix du médecin traitant à votre caisse d’Assurance maladie.

La déclaration de médecin traitant en ligne ou par courrier

La déclaration de médecin traitant en ligne est la solution la plus courante pour déclarer un nouveau médecin traitant. Pour cela, il est nécessaire de se rendre au cabinet du médecin généraliste en question. Sur présentation de votre carte vitale, il pourra, avec votre accord, se charger de réaliser la procédure. Il remplira lui-même le formulaire de déclaration de médecin traitant et le transmettra à l’Assurance maladie. De votre côté, vous n'avez rien à faire : aucun courrier à envoyer ou formulaire à remplir, le changement de médecin traitant est enregistré immédiatement.

Dans certains cas, il n’est pas possible de déclarer un médecin traitant en ligne, notamment si vous n’avez pas votre carte vitale lors de la première consultation ou si votre médecin ne vous le propose pas. Dans ce cas, vous devrez télécharger sur le site de l’Assurance maladie le formulaire de « déclaration de choix du médecin traitant », au format PDF. Vous devrez remplir ce document avec l'aide du professionnel de santé choisi comme médecin traitant, puis le signer avant de l'envoyer par courrier à la caisse d'Assurance maladie dont vous dépendez.

Remplir la déclaration de choix du médecin traitant

Si vous ne réalisez pas votre déclaration en ligne, vous aurez besoin d’un formulaire de déclaration du médecin traitant n°S3704, aussi appelé Cerfa n° 12485*03 de déclaration de choix de médecin traitant. Ce document comporte trois parties à remplir :

  • l'identification de l'assuré et du bénéficiaire des soins : indiquez les noms et prénom de l'assuré, son numéro de Sécurité sociale, sa date de naissance et son adresse (à noter : l'assuré peut parfois être différent du bénéficiaire des soins, notamment lorsqu’il est question d’enfants de moins de 16 ans) ;
  • l'identification du médecin traitant : le professionnel de santé doit apposer son cachet et indiquer son nom et son identifiant ;
  • la déclaration conjointe : cette dernière partie doit être complétée et signée conjointement par le bénéficiaire des soins et le médecin traitant.

Le changement de médecin traitant et la transmission du dossier médical

Si la déclaration permet de choisir un premier médecin traitant, elle peut également être utilisée pour changer de médecin traitant. Dans ce second cas, il est conseillé de récupérer votre dossier médical afin de le transmettre à votre nouveau professionnel de santé. Ce document regroupe toutes les informations concernant votre état de santé et peut donc être utile à votre nouveau médecin traitant.

Comment récupérer votre dossier médical chez votre médecin traitant ? Vous devez en faire la demande à votre précédent docteur, de préférence en lui adressant une lettre de demande de dossier médical pour le nouveau médecin traitant. Dans ce courrier, vous pouvez décider de :

  • demander une copie du dossier médical (à récupérer sur place ou via un envoi postal à vos frais) ;
  • demander la transmission d'une copie de votre dossier médical directement au nouveau médecin traitant (en indiquant son nom et l'adresse de son cabinet).

Je n’ai plus de médecin traitant : les solutions

Bien qu’il ne soit pas obligatoire d’avoir un médecin traitant, il est recommandé d’en déclarer un afin de bénéficier d’un meilleur suivi médical. Si vous n’avez pas de médecin traitant déclaré, vos dépenses de santé seront en effet moins bien prises en charge.

Comment faire quand on ne trouve pas de médecin traitant ?

Suite à un déménagement ou à l’arrêt d’exercice d’un praticien, il peut être difficile de trouver un nouveau médecin traitant. La difficulté à choisir un médecin traitant peut d’ailleurs particulièrement se faire ressentir dans les territoires ruraux en manque de professionnels de la santé. Si c’est votre cas, vous avez la possibilité de contacter le médiateur de la caisse d’Assurance maladie en lui adressant un formulaire baptisé « Difficultés d'accès à un médecin traitant signalées par un bénéficiaire ». Notez toutefois qu'il vous aidera simplement dans vos démarches, mais qu'il ne pourra pas imposer à un docteur d'être votre médecin traitant.

Avant cela, êtes-vous sûr d’avoir sollicité tous les médecins proches de chez vous ? Si vous avez souscrit la mutuelle santé de la Macif, vous avez accès aux réseaux de soins partenaires de Santéclair. Ce service vous permettra notamment de géolocaliser les praticiens à proximité de chez vous et de simplifier vos recherches pour votre changement de médecin traitant.

Mon médecin traitant prend sa retraite : les alternatives

Si votre médecin traitant arrête d'exercer, qu’il prenne sa retraite, cesse son activité ou change de région, il est important d’en déclarer un nouveau pour profiter d’un meilleur suivi médical et d’une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé. Pour faire une demande de médecin traitant, vous avez plusieurs options :

  • choisir son remplaçant comme nouveau médecin traitant ;
  • contacter un autre praticien généraliste ou spécialiste ;
  • contacter le médiateur de l’Assurance maladie si vous ne trouvez pas de médecin traitant.

Notez que la procédure de déclaration du choix du médecin traitant est la même que pour une première déclaration : vous pouvez la réaliser en ligne ou via l’envoi du formulaire n°S3704, dans les deux cas avec l’aide de votre nouveau praticien.

Médecin remplaçant : peut-il devenir mon médecin traitant ?

En cas d'absence temporaire de votre médecin traitant (lorsqu’il est en congé par exemple), vous n'avez pas besoin de trouver un nouveau praticien le temps de son absence. Durant ce laps de temps, c'est le remplaçant de votre médecin traitant qui reprendra la main sur votre dossier. Vous bénéficierez de la même prise en charge, et ce, sans avoir besoin de déclarer un nouveau médecin traitant.
En cas d’arrêt définitif de son activité, votre médecin traitant sera généralement remplacé par un autre professionnel de santé. Vous êtes libre de choisir le médecin remplaçant comme votre nouveau médecin traitant. Autrement, il vous suffira de déclarer un autre praticien de votre choix. Dans les deux cas, vous devrez néanmoins procéder à la déclaration de choix du médecin traitant.

Médecin traitant : les bonnes raisons de le déclarer

Avoir un médecin traitant désigné vous permet de profiter d'un meilleur suivi médical. Ce professionnel de la santé connaît votre dossier et peut donc vous soigner au mieux, vous orienter vers un autre médecin si nécessaire et vous assurer une prévention personnalisée.
Sachez également que vous bénéficiez d’une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé. À titre d’exemple, l’Assurance maladie assure un remboursement d’une consultation chez le médecin traitant à hauteur de 70 %, contre seulement 30 % pour le remboursement d’un médecin non-traitant, c’est-à-dire non déclaré par vos soins. Consulter un spécialiste sans passer par un médecin traitant au préalable aura en outre une conséquence : vous serez moins bien remboursé. Seuls certains praticiens peuvent être consultés en accès direct, tout en bénéficiant d’un remboursement optimal, à l’image des gynécologues, des dentistes et des ophtalmologues.

Médecin référent et médecin traitant : aucune différence

Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, il est nécessaire de déclarer un médecin référent, aussi appelé médecin traitant, pour bénéficier notamment d’une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé. Pour déclarer ou changer de médecin référent, les démarches seront donc les mêmes que pour un médecin traitant puisque les deux termes renvoient à la même définition.

 

 

mutualitefrancaise.png

    Les contrats Garantie Santé et Garantie Hospitalisation distribués par Macif sont assurés par Apivia Macif Mutuelle, mutuelle régie par le Livre II du Code de la mutualité et adhérente à la Mutualité Française. SIREN 779 558 501. Siège social :  17-21 place Etienne Pernet - 75015 Paris cedex 15

Santéclair, SA au capital de 3 834 029 € - RCS Nantes 428 704 977. Siège social : 7 Mail Pablo Picasso - 44046 Nantes Cedex 1.            

Mots clés :
Mutuelle Santé / Prévoyance
Partager l'article :
Un instant SVP...