Aller au menu Aller au contenu
L'actualité de la Macif

Consultation chez le dentiste : prix et remboursement

Le prix de la consultation chez un dentiste, aussi appelé « chirurgien-dentiste », est encadré par l’Assurance maladie, tout comme le remboursement dentaire par la Sécurité sociale. Il est malgré tout indispensable de souscrire une mutuelle afin de réduire votre reste à charge suite à la consultation d’un dentiste.

Quel est le prix d’une consultation chez le dentiste ?

Quel que soit votre praticien, la consultation d’un chirurgien-dentiste est facturée 23 € (1). Néanmoins, le prix d’une consultation chez le dentiste peut parfois être plus important, notamment en cas de majoration spécifique ou pour certains actes nécessaires à la consultation. Plusieurs exemples :

  • les examens de prévention bucco-dentaire, intégrant éventuellement une ou plusieurs radiographies, sont facturés entre 30 et 54 € ;
  • la majoration de nuit est fixée à 25,15 € ;
  • la majoration pour une consultation le dimanche ou un jour férié est de 19,06 € ;
  • l'indemnité kilométrique en cas de déplacement du chirurgien-dentiste est comprise entre 0,61 et 4,57 € (3).

Bon à savoir : la fixation des tarifs ne concerne que la consultation en elle-même. En effet, les prix sont libres pour la plupart des actes, à l'image de la pose d'une prothèse ou d'un implant dentaire.

Le remboursement du dentiste par la Sécurité sociale

La prise en charge de la consultation chez le dentiste par la Sécurité sociale correspond à 70 % de la BRSS (Base de remboursement de la Sécurité sociale). Celle-ci étant fixée à 23 €, le remboursement du dentiste par la Sécurité sociale sera de 16,10 € pour la consultation (2)

Toutefois, le taux de remboursement dentaire par l’Assurance maladie pourra parfois être plus élevé. C'est le cas, par exemple, si vous êtes en affection de longue durée (ALD), si vous avez été victime d'un accident du travail ou encore si vous bénéficiez de la Complémentaire santé solidaire (CSS) (2).

En cas de dépassement d’honoraires, résultant par exemple d'une majoration pour consultation de nuit, le remboursement par la Sécurité sociale du dentiste se fera sur la BRSS et non sur les honoraires réellement payés (2).

Bon à savoir : en ce qui concerne le poste dentaire, le dispositif « 100 % Santé » – qui prévoit un reste à charge zéro pour les assurés – ne concerne que la pose de certaines prothèses dentaires. Par conséquent, il n’a aucun impact sur le prix ou le remboursement d’une consultation chez le dentiste.
 

Tarifs des dentistes : sont-ils adhérents à l’OPTAM ?

L’OPTAM, ou option pratique tarifaire maîtrisée, est un dispositif mis en place par l'Assurance maladie à destination des médecins exerçant en secteur 2. En y adhérant, ces derniers s'engagent à respecter un taux moyen de dépassement d'honoraires, ainsi qu'un taux moyen d'activité facturée sans aucun dépassement. L'objectif ? Réduire le reste à charge des assurés consultant de tels médecins. Toutefois, il ne s’adresse qu’aux médecins généralistes et spécialistes. Pour les dentistes, l’OPTAM n’est donc pas accessible.

Bien qu'ils appliquent les tarifs conventionnels fixés par l'Assurance maladie, les dentistes ne sont pas conventionnés. Contrairement aux spécialistes et généralistes, ils n’appartiennent pas non plus à un secteur (1 ou 2). Quel que soit le professionnel que vous consultez, le prix de la consultation chez le dentiste sera donc systématiquement le même (1). C’est uniquement si vous bénéficiez d’actes spécifiques (pose d’une couronne, implantologie, etc.) que le tarif est susceptible de varier d’un praticien à l’autre.

Le remboursement du dentiste par la mutuelle

Si vous consultez un dentiste sans mutuelle, vous aurez obligatoirement un reste à charge à assumer. Pour mieux maîtriser le tarif de consultation d’un dentiste, une mutuelle est donc indispensable. Voici nos conseils pour trouver un contrat adapté à vos besoins.

Les assurés en complémentaire santé individuelle

Le remboursement du dentiste par la Sécurité sociale étant de 70 % de la BRSS pour la consultation, le rôle de la mutuelle est avant tout de compléter ce remboursement afin de réduire partiellement ou intégralement votre reste à charge. Selon les garanties prévues au contrat, votre complémentaire santé pourra également vous rembourser au moins en partie d’autres prestations (soins, pose d'une prothèse, orthodontie, pose d'un implant, etc.).

Si vous ne disposez pas d’une mutuelle collective, via votre entreprise ou celle de votre conjoint, vous avez tout intérêt à souscrire une complémentaire santé individuelle afin, notamment, de diminuer le montant de la consultation chez un dentiste que vous devrez assumer.

Selon votre profil, la Macif vous offre le choix entre deux contrats spécifiques individuels pour bénéficier d’un remboursement du dentiste.

  • Garantie Santé : accessible à tous, ce contrat prévoit une prise en charge à 100 % de la BRSS pour vos consultations chez le dentiste, et ce, quelle que soit la formule que vous souscrivez (4).
  • Garantie Santé Territoriaux : s'adressant aux fonctionnaires et aux agents non-titulaires des collectivités territoriales, ainsi qu’aux retraités de ces catégories, ce contrat vous assure – en ce qui concerne la consultation – un remboursement du dentiste par la mutuelle à hauteur de 100 % de la BRSS (4).

La mutuelle des salariés et des indépendants

Vous êtes salarié ou travailleur indépendant ? Pour bénéficier d’un remboursement du dentiste par une mutuelle, Macif vous propose deux contrats modulables afin de répondre au mieux à vos besoins :

  • Garantie Santé des Indépendants ;
  • et une mutuelle santé collective, Garantie Santé Entreprises (contrat collectif souscrit par votre employeur) ou un contrat qui peut dans certains cas être adapté à votre branche professionnelle. 

Dans les deux cas, votre complémentaire santé vous rembourse la consultation à hauteur de 100 % de la BRSS (4). L’idéal pour diminuer le prix de la consultation chez le dentiste que vous devrez assumer.

Mutuelle : comment se faire rembourser le dentiste ?

Bien que le remboursement du dentiste par la Sécurité sociale et la mutuelle puisse varier dans certaines situations (application du tiers payant, bénéficiaire de la CSS, absence de carte Vitale, dentiste non équipé d’un lecteur de carte Vitale, etc.), la procédure se déroulera généralement de la sorte :

  • vous présentez votre carte Vitale au dentiste ;
  • vous payez le montant de la consultation et d'éventuels actes ;
  • le dentiste transmet la feuille de soins électronique à la Sécurité sociale via télétransmission ;
  • vous recevez le remboursement du dentiste par la Sécurité sociale par virement bancaire ;
  • l’Assurance maladie transmet les informations relatives à la consultation à votre éventuelle mutuelle ;
  • vous recevez le remboursement du dentiste par la mutuelle si votre contrat le prévoit.

Un meilleur remboursement dentaire avec la Macif

Vous recherchez une complémentaire santé pour bénéficier d’un meilleur remboursement dentaire ? Selon votre situation, à la Macif, plusieurs complémentaires santé peuvent vous être proposées, à vous ou à votre entreprise :

Pour souscrire une mutuelle pour votre entreprise, vous pouvez – en votre qualité de chef d’entreprise – contacter un conseiller Macif spécialiste des contrats à destination des entreprises, et ce, par téléphone ou en agence sur rendez-vous.

Pour les contrats autres que Garantie Santé Entreprises, vous avez la possibilité de souscrire en point d’accueil, par téléphone ou, pour le contrat Garantie Santé, directement sur Internet via le site Macif.fr.

Réaliser un devis Garantie Santé

 

Dans tous les cas, pensez à vous munir :

  • de votre carte Vitale ;
  • d’un relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • d’une pièce d’identité ;
  • et, si vous avez plus de 70 ans, de votre précédent certificat d’assurance.

Pour trouver le contrat adapté à vos besoins, n’hésitez pas à réaliser une simulation du remboursement dentaire et des autres postes de dépenses de santé prévus par les différents contrats proposés par la Macif.

 

Nos services pour maîtriser le prix du dentiste

Grâce à votre complémentaire santé Macif, vous avez accès à Santéclair. Outre le remboursement du dentiste par votre mutuelle, vous pouvez bénéficier de services et réseaux vous permettant de mieux maîtriser le tarif et la qualité de vos consultations dentaires.

  • Un large réseau de partenaires : le réseau Santéclair compte près de 2 600 chirurgiens-dentistes partenaires, engagés à respecter une charte qualité et à pratiquer des tarifs négociés. À titre d'exemple, ils vous permettent d'économiser entre 15 et 20 % sur vos prothèses dentaires et sur l'orthodontie (5)(6).
  • Un service de géolocalisation : depuis le portail MySantéclair, vous pouvez géolocaliser un dentiste partenaire Santéclair et sélectionner un praticien selon la qualité de ses soins et de son équipement.
  • Une analyse de devis : vous pouvez faire analyser votre devis dentaire par Santéclair, et ce, que vous consultiez un dentiste partenaire ou non partenaire. Vous pouvez ainsi faire estimer le montant de votre reste à charge et mieux maîtriser les tarifs de votre dentiste.

 


(1) À l'exception des chirurgiens-dentistes disposant d'un droit permanent à dépassement (DP) et des consultations dans les Antilles, en Guyane, à la Réunion et à Mayotte.
(2) Source : Soins et prothèses dentaires : vos remboursements - Ameli – 2020
(3) Source : Les tarifs conventionnels - Ameli – 2020
(4) Dans les conditions et limites fixées au contrat.
(5) Par rapport aux prix moyens du marché et selon les prestations. Données Santéclair 2018 comparant sur la France entière, les tarifs réseaux et les tarifs pratiqués hors réseaux. L'assuré conserve la liberté de choix de son professionnel de santé.
(6) Source : Réseau dentaire - Santéclair - 2020

 

mutualitefrancaise.png

Le contrat Garantie Santé distribué par Macif est assuré par Apivia Macif Mutuelle, mutuelle régie par le Livre II du Code de la mutualité et adhérente à la Mutualité Française. SIREN 779 558 501. Siège social :  17-21 place Etienne Pernet - 75015 Paris cedex 15

Mots clés :
Partager l'article :
Un instant SVP...