Aller au menu Aller au contenu
L'actualité de la Macif

Psychiatre et psychologue : quel remboursement par votre mutuelle ?

Psychiatres et psychologues partagent une même mission : atténuer les souffrances que leurs patients peuvent rencontrer. Cependant, le remboursement d’un psychiatre et le remboursement d’un psychologue ne sont pas soumis aux mêmes conditions. Le premier sera généralement intégralement pris en charge par l’Assurance maladie et votre mutuelle, tandis que le second ne sera remboursé que dans de rares situations.

Quelle différence entre un psychiatre et un psychologue ?

Il existe une principale différence entre un psychiatre et un psychologue : le premier est un médecin, le second ne l’est pas.

Après avoir obtenu son concours de médecine, le psychiatre a fait le choix de se spécialiser dans les troubles psychiatriques. Il s'intéresse donc tout particulièrement à la souffrance psychique et aux maladies mentales. Tout comme en psychologie, la consultation d’un psychiatre peut prendre la forme d’un entretien thérapeutique. À une différence près : le psychiatre est en mesure de prescrire des médicaments qui pourront être remboursés par l'Assurance maladie.

Le psychologue, quant à lui, a suivi un cursus universitaire consacré au comportement humain. Titulaire d'un Master 2 en psychologie, il accompagne généralement ses patients pour mettre en évidence un trouble, pour trouver les origines d'une angoisse ou encore pour surmonter une situation difficile. Le champ d'intervention d'une consultation en psychologie est large et peut recouvrir plusieurs domaines (social, environnement scolaire, psychologie clinique, etc.).

Pourquoi consulter un psychologue ?

De nombreuses raisons peuvent justifier la consultation d’un psychologue. Bien qu'il soit parfois difficile de s'y résoudre, un mal-être profond et durable peut vous inciter à franchir le pas.

Cette souffrance psychologique peut être inexpliquée ou provenir d’un traumatisme que vous n’arrivez pas à surmonter, comme la disparition d’un proche, une séparation ou des problèmes personnels. Consulter un psychologue constitue un premier pas pour affronter ce mal-être. 

De plus, la souffrance ne se traduit pas toujours par des angoisses ou une dépression, elle peut prendre la forme de questions entêtantes, de blocages ou de troubles inexpliqués. Autant de situations qui peuvent vous amener à trouver un psychologue et à commencer un travail sur vous-même.

Pourquoi consulter un psychiatre ?

À la différence d’un psychologue, un psychiatre se concentre sur le diagnostic et le traitement des maladies mentales. Derrière ce terme qui peut effrayer se cachent de nombreuses situations qui sont susceptibles d’arriver à n’importe qui.
Au-delà des pathologies les plus sérieuses – comme la schizophrénie, les troubles alimentaires ou l'autisme –, plusieurs troubles peuvent justifier une consultation chez un psychiatre. C'est le cas notamment de la dépression, de l'anxiété, de problèmes d’attention ou même de troubles de la personnalité. Face à une telle situation, le psychiatre cherchera à trouver l'origine de la souffrance et à proposer des solutions psychothérapeutiques ou médicamenteuses pour la combattre.

Le prix d’une consultation de psychologue et de psychiatre

Le prix d'une consultation chez un psychologue varie généralement entre 50 et 60 € (1). Dans certains cas, il est cependant possible de profiter d'un tarif de psychologue plus avantageux. C'est notamment le cas si vous consultez un professionnel exerçant au sein d'un hôpital ou d’un centre médico-psychologique (CMP), dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Ces établissements proposent des consultations prises en charge intégralement par la Sécurité sociale aux étudiants et aux personnes à faible revenu, à condition d’accepter un délai généralement plus long pour obtenir un rendez-vous.

Si vous consultez un psychiatre conventionné de secteur 1, le tarif est réglementé. Il est de 46,70 € par séance dans le cas d'une consultation en suivi régulier et de 62,50 € dans le cas d'une consultation pour un avis ponctuel.

Le remboursement d’un psychologue ou d’un psychiatre par la mutuelle

Le remboursement d’un psychologue ou d’un psychiatre par la mutuelle est généralement soumis à une condition : il est nécessaire que la consultation soit prise en charge par l’Assurance maladie. Sauf cas particuliers, les consultations de psychiatrie sont systématiquement remboursées par le régime de base de l’assuré. La complémentaire santé pourra donc prendre en charge la différence. Ce n’est toutefois pas le cas des consultations de psychologie, à l’exception de celles réalisées au sein d’un hôpital ou d’un CMP.

Le remboursement d’une consultation psychologique ou psychiatrique

Pour profiter du remboursement d'une consultation de psychiatrie par l'Assurance maladie, il est nécessaire de respecter le parcours de soins coordonnés. Seule exception à la règle : les personnes âgées de 16 à 25 ans qui, elles, bénéficient d'un accès direct spécifique. Si l’une de ces deux conditions est remplie, la Sécurité sociale prend en charge 70 % du tarif de base de la consultation. Dans le cas d’un suivi régulier, voici le remboursement accordé :

  • pour un psychiatre de secteur 1 : le remboursement est de 31,69 € et de 32,69 € pour les enfants de moins de 16 ans dans le cadre d’un suivi régulier ;
  • pour un psychiatre de secteur 2 appliquant des tarifs maîtrisés (il s’agit d’un médecin ayant adhéré à l’OPTAM) : la prise en charge est de 31,69 € et de 32,69 € pour les enfants de moins de 16 ans dans le cadre d’un suivi régulier ;
  • pour un psychiatre de secteur 2 : l'Assurance Maladie rembourse 26,30 € par séance et de 27,30 € pour les enfants de moins de 16 ans dans le cadre d’un suivi régulier.

Le montant remboursé est différent dans le cas d'une consultation pour un avis ponctuel. Quel que soit le professionnel consulté, la séance sera prise en charge à hauteur de 43,75 € par l’Assurance maladie. Le reste à charge pourra éventuellement être assumé par la mutuelle de l’assuré.

La majorité des consultations chez un psychologue ne sont pas prises en charge par l’Assurance maladie, ni par la mutuelle. Seules deux situations permettent de bénéficier d’un remboursement, à condition de respecter le parcours de soins coordonnés :

  • si le psychologue exerce au sein d’un hôpital ;
  • ou si le psychologue exerce au sein d’un centre médico-psychologique.

Jeunes, étudiants et enfants : quel remboursement pour une consultation psy ?

En matière de remboursement pour une consultation chez un psychiatre, les enfants bénéficient des mêmes conditions de prise en charge que les adultes. Entre 16 et 25 ans, le psychiatre est remboursé lorsque le jeune consulte en accès direct spécifique sans passer par son médecin traitant. 

La prise en charge du psychologue par l’Assurance maladie n’est, quant à elle, pas automatique. Le remboursement du psy est tout d’abord possible si la consultation est réalisée au sein d’un hôpital ou d’un centre médico-psychologique. Dans certains cas, la consultation sera même gratuite au sein de ces deux établissements. 

Bon à savoir, le gouvernement a autorisé des expérimentations au niveau local pour permettre le remboursement des consultations psychologiques. Dans certaines régions, les enfants peuvent ainsi bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie, et ce, même s’ils ne consultent pas au sein d’un hôpital ou d’un CMP. À condition de respecter le parcours de soins coordonnés et de résider dans l’une des régions concernées par l’expérimentation, les 12 premières séances chez le psychologue sont intégralement remboursées pour les jeunes de 11 à 21 ans (2)(3).

La Macif, engagée pour le remboursement du psychologue et du psychiatre

Si le régime de base prévoit un remboursement du psychologue ou du psychiatre, la mutuelle Macif peut rembourser partiellement ou intégralement la différence. Pour en profiter, vous avez généralement deux possibilités :

  • remettre votre carte vitale au psychologue ou au psychiatre afin de déclencher automatiquement le remboursement de l’Assurance maladie et de la mutuelle ;
  • si vous n’avez pas votre carte vitale ou que le professionnel n’est pas équipé informatiquement, vous devez envoyer une feuille de soins à l’Assurance maladie. Celle-ci va vous rembourser puis informer votre mutuelle qui pourra éventuellement compléter.

 

Découvrez les remboursements pour psychiatre et psychologue prévus par Garantie Santé

 

 

 

(1) Source : site internet Le Figaro
(2) Source : site internet Legifrance
(3) Source : site internet Le Particulier

Mots clés :
Mutuelle Santé / Prévoyance Complémentaire santé
Partager l'article :
Un instant SVP...