Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu
actualite-conseil

Comment se chauffer pour moins cher

Beaucoup de chaudières ont des performances très moyennes. Quelques conseils pour vous aider à renouveler votre installation.

Changer sa chaudière

Comparaison des chauffe-eau et chaudières

Avantages

Inconvénients

Chauffe-eau solaire individuel (40 % à 60 % d’économie d’électricité pour le chauffage par rapport à une chaudière récente classique)
  • Energie 100 % propre, renouvelable 
  • Matériaux très fiables et bonne durée de vie
  • Nécessite un chauffage d’appoint 
  • Rendement en fonction de l’ensoleillement 
Chaudière basse température (15 % à 20 % d’économie d’électricité pour le chauffage par rapport à une chaudière récente classique)
  • S’adapte aux planchers chauffants 
  • Matériel peu bruyant et performant
  • Prix élevé 
Chaudière à condensation (12 % à 15 % d’économie d’électricité pour le chauffage par rapport à une chaudière récente classique)
  • Peut être reliée à des panneaux solaires 
  • Matériel peu bruyant et performant
  • Prix très élevé et variant du simple au double selon les marques 
  • Taille importante
Chauffe-eau solaire individuel (40 % à 60 % d’économie d’électricité pour le chauffage par rapport à une chaudière récente classique)
Chaudière basse température (15 % à 20 % d’économie d’électricité pour le chauffage par rapport à une chaudière récente classique)
Chaudière à condensation (12 % à 15 % d’économie d’électricité pour le chauffage par rapport à une chaudière récente classique)

Note : un crédit d’impôt est accordé sur  tous les équipements cités 

Diversifier les énergies

Diversifier les énergies

Pompes à Chaleur (PAC). Elle utilise la chaleur qui se trouve à l’état naturel dans le sol, l’air ou l’eau souterraine. Schématiquement, une PAC prélève un peu de cette chaleur pour augmenter sa propre température et restituer une température plus forte dans le logement Elles sont de trois types : géothermique, aérothermique et PAC sur eau de nappe. 
Puits canadien ou puits provençal. Le principe est proche de celui de la pompe à chaleur, à la différence qu’il s’agit d’un système qui ne nécessite aucune assistance électrique ou l’usage de fluide thermique. C’est un simple système de tuyauterie qui permet de ventiler la maison avec un air plus chaud en hiver, plus froid en été. Pour consulter le schéma d'un puits canadien, télécharger le guide « écogestes habitat », ci-contre. 
Solaire thermique. Un système de panneaux solaires, installés généralement sur le toit, transmet la chaleur au circuit classique de chauffage de l’habitation. Sa combinaison est possible avec les chaudières et permet ce que l’on appelle « le système solaire combiné ». Optez toutefois pour une installation portant le label Quali’Sol. 

Comparaison des chauffages

Avantages

Inconvénients

Pompe à chaleur (Jusqu’à 75 % d’économie d’électricité pour le chauffage)
  • Energie propre, renouvelable
  • Ne dépend pas des conditions atmosphériques 

Coût parfois élevé (70 à 200 euros le m²)

  • Nécessite un jardin
  • Utilise des fluides frigorigènes nuisibles pour l’environnement en cas de fuites 
Puits canadien ou provençal (10 % à 20 % d’économie d’électricité pour le chauffage en hiver Pas besoin de climatisation en été)
  • Coût initial très faible (300 euros pour une installation de base)
  • Ne dépend pas des conditions atmosphériques 
  • N’est pas un système de chauffage
  • Sert uniquement à diminuer vos besoins énergétiques 
Solaire thermique (Jusqu’à 70 % d’économie d’électricité pour le chauffage)
  • Energie gratuité après installation
  • Energie propre, renouvelable 
  • Dépend des variations d’ensoleillement
  • Nécessite un chauffage d’appoint
  • Investissement rentable à long terme (8 300 euros pour une maison de 100 m²) 
Chauffage et chaudière à bois (Pas d’électricité pour le chauffage dans les pièces chauffées au bois)
  • De nombreux modèles (de 450 euros pour une cheminée classique à 7 600 euros pour une chaudière performante)
  • Economie de 2,5 t de CO2 par an et par foyer 
  • Autonomie variable en fonction de la qualité de l’installation
  • Prévoir la fourniture en combustible 
Pompe à chaleur (Jusqu’à 75 % d’économie d’électricité pour le chauffage)
Puits canadien ou provençal (10 % à 20 % d’économie d’électricité pour le chauffage en hiver Pas besoin de climatisation en été)
Solaire thermique (Jusqu’à 70 % d’économie d’électricité pour le chauffage)
Chauffage et chaudière à bois (Pas d’électricité pour le chauffage dans les pièces chauffées au bois)

Note : un crédit d’impôt est accordé sur  les équipements cités, sauf le puits canadien ou  provençal

Chauffage au bois. Vous pouvez moderniser votre cheminée ouverte en y installant un insert. En raison des normes d’installation très strictes, faites appel à un professionnel.  
Vous pouvez également utiliser des poêles en acier ou en fonte. Ces derniers sont plus chers mais aussi les plus performants. Pour choisir son installation, optez pour le label Quali’Bois.

Rendement des appareils de chauffage au bois

Appareil ancien

Appareil neuf

Cheminée à foyer ouvert

Moins de 10 % de la chaleur est restituée 

Moins de 10 % de la chaleur est restituée 

Insert à foyer fermé

Entre 30 % et 50 % de la chaleur est restituée 

Entre 70 % et 85 % de la chaleur est restituée 

Poêle à bûches acier/fonte

Entre 40 % et 50 % de la chaleur est restituée 

Entre 70 % et 85 % de la chaleur est restituée

Poêle à bûches fonte/matériaux réfractaires

Entre 40 % et 50 % de la chaleur est restituée 

Entre 70 % et 85 % de la chaleur est restituée

Cheminée à foyer ouvert
Insert à foyer fermé
Poêle à bûches acier/fonte
Poêle à bûches fonte/matériaux réfractaires

Prendre des bonnes habitudes

Prendre des bonnes habitudes

Gardez une température ambiante inférieure à 19°C. Un degré en moins permet une économie de 7 %. Les températures recommandées pour la santé sont de 19°C dans les pièces à vivre, et de 17°C dans les chambres la nuit. 
Utilisez un thermostat à régulation automatique de la température. Ce système peut faire diminuer de 25 % la consommation de la chaudière. Vous bénéficiez d’un crédit d’impôt pour l’achat de régulateurs de chauffages. Et installez un programmateur dans votre logement pour choisir précisément la température désirée.  
Entretenez régulièrement votre chaudière ou votre chauffe-eau. Vous pourrez économiser 10 à 20 % d'énergie. 
Limitez la température du ballon d'eau chaude à 55°C est largement suffisant. Adaptez la taille du ballon : une personne utilise en moyenne 50 litres par personne et par jour. 
Vérifiez et renforcez votre isolation

Mots clés :
Habitation Mon logement
Partager l'article :
Un instant SVP...