Aller au menu Aller à la recherche Aller au contenu

Rénover pour réduire sa consommation

Pour diminuer au maximum les besoins en énergie, isolez votre logement et tenez compte de son orientation au soleil.

Orientation de la maison

Dès que vous le pouvez, prenez en compte les vents dominants ainsi que l’ensoleillement de votre région. Pour rappel : 

  • l’est procure un ensoleillement le matin
  • l’ouest expose les pièces en milieu d’après-midi
  • le sud amène un ensoleillement toute l’année : en profondeur l’hiver et réduit l’été
  • le nord donne une luminosité constante. Les pièces ne sont pas exposées, seule la lumière naturelle pénètre.

Ce qu’il faut éviter : 

  • des chambres au nord qui ne bénéficient pas de la lumière du soleil pour éliminer les micro-organismes
  • des fenêtres trop grandes à l’ouest qui surchaufferaient l’été
  • des fenêtres trop petites au nord qui empêchent une bonne luminosité naturelle.

Isolation

Pour choisir un produit isolant ou d’isolation, on prendra en compte sa résistance thermique R qui figure sur l’étiquette du produit.

Valeurs conseillées pour le choix d'un isolant

Valeur minimale de la résistance thermique (R)

Epaisseur minimale d’isolant en mm (E)

Combles

4,5

180

Toitures-terrasses

2,40

100

Murs

2,40

100

Plancher au dessus du sous-sol, du vide sanitaire ou d’un passage ouvrant

2,40

100

Combles
Toitures-terrasses
Murs
Plancher au dessus du sous-sol, du vide sanitaire ou d’un passage ouvrant

Source : Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie 


Isolants minéraux. Ce sont les laines de verre (à partir de sable, de verre recyclé, de calcaire...), de roche (faite à partir de basalte ou de coke) ou de laine de laitier (élaborée à base de sous produits de la sidérurgie). 
Plusieurs avantages : non inflammables, non attaquables par les animaux, ils ne réagissent pas aux intempéries et au temps. Ces isolants empêchent l’expansion de bactéries ou des champignons. En revanche,  ils sont dangereux pour la santé lors d’expositions prolongées. Aussi, pensez à mettre un masque et des lunettes avant de les manipuler.

Isolants végétaux. Ils sont à base de liège expansé – excellentes propriétés thermiques -, de feutre de bois – bons isolants thermiques et phoniques -, de chanvre, de cellulose et de laine de lin ou de coton. 
Ces matériaux sont considérés comme sains. Les études montrent également une très bonne résistance à l’humidité et un faible dégagement de particules à la pose ou après pose.

Isolants animaux. Les laines de mouton et duvets de canard ont de très bonnes performances thermiques et acoustiques. Toutefois, elles peuvent absorber de l’eau, ce qui réduit alors leurs pouvoirs isolants. Une fois installés hermétiquement pour prévenir le contact avec l’air, il n’y a pas de contre-indication pour la santé. 
 

Parois vitrées. Pour les vitrages, préférez un triple ou double vitrage à un simple vitrage. Le simple vitrage rend l’intérieur du logement très exposé au bruit de l’extérieur et il entraîne une déperdition énergétique importante. Prenez toujours en compte le type de menuiseries : 

  • le PVC a une performance thermique forte et se révèle peu coûteux. Toutefois, l’impact environnemental à la fabrication n’est pas neutre.
  • le bois voit sa qualité thermique dégradée par l’humidité. Un traitement spécifique du bois est nécessaire : la lamellation du bois améliore la performance d’isolation.

Matériaux propres

La pollution intérieure de la maison, celle d’origine magnétique ou due au traitement du jardin, vient des traitements utilisés pour transformer les produits. Les peintures, les colles et les aménagements ont aussi leur importance.
Pour réduire les risques :

  • anticipez la ventilation ;
  • sélectionnez les matériaux et les composants de construction ;
  • privilégiez des matériaux biologiques, naturels recyclables ou encore des énergies renouvelables.

Au moment d’acheter vos produits, appuyez-vous sur les labels environnements. L’ Eco label Européen existe depuis 1992, il atteste qu’un produit respecte plus l’environnement, tout en étant aussi efficace et aussi performant qu’un produit semblable destiné au même usage.

La marque NF-Environnement certifie les produits qui présentent des impacts moindres sur l’environnement. Elle peut également s’appliquer à des produits qui, de par leur fonction, réduisent les impacts sur l’environnement.


L’anneau de Möbius est le ruban qui détermine aussi bien les produits recyclés que recyclables. C’est un label mondial permettant de garantir la gestion durable de la forêt où le bois a été coupé.

Mots clés :
Mon logement Habitation Epargne projets

Partager l'article :

Un instant SVP...