22.12.2010 Génériques
Michel C. | Rennes (35)

La progression des génériques a permis d’économiser 200 millions, en 2008. Comment parvient-on à de tels résultats ?

Dans le cycle des prix pratiqués par les industriels de la pharmacie, trois phases se succèdent :

  • Phase 1. Le médicament princeps ou original est protégé par des brevets. L’industriel fixe son prix en tenant compte du niveau de marge maximum possible en fonction du contexte de chaque pays – par exemple, l’existence ou non d’un régime obligatoire…
  • Phase 2. Le principe actif n’est plus protégé. Un ou des laboratoires peuvent produire un générique vendu à un prix bien moins élevé. Le princeps reste vendu plus cher en raison de l’attachement de la clientèle.
  • Phase 3. Le princeps doit s’aligner sur le prix du ou des génériques pour rester attractif

En phase 2, les gains sont significatifs pour la Sécurité sociale, les mutuelles complémentaires et les patients. En phase 3, les économies se prolongent, car parfois le prix du générique baisse. Fréquemment, le prix du princeps baisse aussi, ce qui constitue une nouvelle source de gain.

Voir les autres questions
sante et prevoyance
Ressources Humaines
Carrière

Rejoindre le groupe Macif, c’est s’engager dans un Groupe qui place les femmes et les hommes au cœur de sa stratégie de développement.